Humour Coronavirus


provenance des internautes depuis le 18 janvier 2013

Signalez ce blog

Nombre d'accès à ce blog :

Rechercher dans ce blog et sur le web (Si cela est indexé) :

Gonnard DE SOURDEVAL



"


Sourdeval, Sébastien Le Gonard de.
Commandant de Saint-Pierre nommé par le roi le 1er mars 1702.
Gentilhomme normand.
 Il se rendit à Plaisance pour passer ensuite à Saint-Pierre en juillet.
Calme les différents entre les capitaines et les habitants.
 Il fortifue un petit “réduit” avec des pierres à chaux qui avait été construit par un habitant (Belleorme?).
Prévenu d’une attaque anglaise,
il se prépare, mobilise les habitants.
L’attaque durera du 11 septembre au 7 octobre 1702.
 Il capitule, sauvant les maisons, la chapelle de l’île et 60 chaloupes.
 Il fit face avec 25 fusils, à plusieurs frégates de 60 canons, et un détachement de 400 soldats britanniques.
Les anglais reviendront l’année suivante en juillet. Il sera rapellé à Plaisance sur ordre de Subercase pour organiser une offensive contre Saint-Jean en 1704.
Il quittera Saint-Pierre pour repasser en France en 1709. Il mourra le 9 mars 1710.

source :

http://www.grandcolombier.com/histoire/1601-1713-avant-utrecht/1693-1763-commandants-de-la-colonie/



Rue Sourdeval :
Localisation : de la place des Ardilliers au Ruisseau de l’Anse, passant devant
le collège, puis prenant la suite de la rue Victor Briand au niveau de la rue du
Commerce.
En l’honneur de Sébastien le Gonand de Sourdeval.
D’origine Normande,
c’est le deuxième nom à citer après celui de Jacques Cartier. Il fut le premier gouverneur
des îles, de 1694 à 1710. C’est le véritable fondateur de la colonie. L’histoire
nous rapporte que c’était un homme de qualité et de mérite. Pourvu de biens considérables,
il dépensa jusqu’au dernier sou pour organiser le poste qui lui était confié en
faisant construire deux habitations et un fort à ses dépens. Il lutta farouchement
contre les anglais qui, durant les 17 années de son administration, pillèrent 9 fois les
établissements de St-Pierre et les réduirent en cendres à deux reprises.
« Nous allons donc, par cette plaque, perpétuer dans les mémoires le nom de
ce premier gouverneur qui fut l’un des principaux pionniers de la colonie »

Le véritable fondateur de la Colonie fut le sieur de Sourdeval, nommé Commandant
en 1694 avec 420 livres d’appointements, après avoir servi pendant vingtcinq
ans au Canada. C’était un homme de qualité et de mérite, dit M. de Costebelle.
Pourvu de biens considérables, il dépensa jusqu’au dernier sou pour organiser le
poste qui lui était confié. Il défricha deux « habitations » et construisit un fort à ses dépens.
Durant dix-sept ans que dura son administration, Saint–Pierre fut pillé neuf fois
par les Anglais et réduit en cendre à deux reprises différentes. Après que les Français
eurent pris le fort St–Jean à Terre–Neuve, en 1708, M. de Sourdeval équipa un bâtiment
de trente tonneaux et fit voile pour France, afin d’y porter la bonne nouvelle. Il
mourut à Saint-Malo en 1710, au moment d’y reprendre la mer.
Mme de Sourdeval continua son oeuvre et mis en valeur une troisième habitation
; puis, lorsque Plaisance fut remis aux Anglais, en 1714, après le traité d’Utrecht,
elle suivit les colons à l’île Royale, ou Cap-Breton.
Le nom de Sourdeval mérite d’être inscrit après celui de Jacques Cartier, à la
première page du Livre d’or de la Colonie Saint-Pierraise.
"
http://www.grandcolombier.com/wp-content/uploads/pdf/101108/historique_rues_miquelon.pdf







"

Aucun commentaire: