provenance des internautes depuis le 18 janvier 2013

Signalez ce blog

Pour traduire ce blog; for translation :

Une erreur est survenue dans ce gadget

Nombre d'accès à ce blog :

Rechercher dans ce blog et sur le web (Si cela est indexé) :

TRANSKEI












"
Le Transkei était un bantoustan situé dans les anciennes provinces du Cap et du Natal d'Afrique du Sud, aujourd'hui dans le Cap-Oriental. Premier bantoustan autonome en 1960, le Transkei fut un état indépendant non reconnu de 1976 à 1994 dans le cadre du régime d'apartheid.
Il regroupait presque exclusivement des africains de l'ethnie et de locution xhosa (à 99%).
Le nom Transkei est formé de l'accolation du nom de la rivière Kei et du suffixe latin trans- (signifiant au-delà, après). Transkei signifie donc territoire au-delà de la rivière Kei.

Le 29 mai 1959, le gouvernement du Parti national sud-africain crée les bantoustans du Ciskey et du Transkei pour le peuple Xhosa. L'Autorité territoriale du Transkei voit le jour.
En mai 1963, le Transkei acquiert l'autonomie.
 Il sera alors dirigé d'une main de fer par Kaizer Matanzima, un neveu de Nelson Mandela.
Le 26 octobre 1976, le Transkei est le premier bantoustan à accéder à l'indépendance, non reconnue par la plupart des autres états de la communauté internationale ni par l'ONU.
De 1978 à 1980, le Transkei négociera en vain des modifications territoriales avec l'Afrique du Sud.
Ceci créera la situation unique d'un pays refusant de négocier avec la seule nation qui l'ait reconnue.
En 1980, Kaizer Matanzima, dont le régime est de plus en plus autoritaire, dépose Sabata Dalindyebo, le roi du peuple Thembus, une des ethnies Xhosa.
En 1987, un coup d'État mené par Bantu Holomisa renverse le régime corrompu de George Matanzima, le frère de Kaiser Matanzima.
Autoproclamé chef de l'État, président du conseil militaire et ministre de la défense, Holomisa reconnait officiellement l'artifice de l'indépendance accordée par l'Afrique du Sud mais il en profite pour accorder l'immunité aux militants des branches armées du Congrès national africain (ou ANC) et du Congrès panafricain qui viennent s'entraîner aux côtés des forces armées du Transkei.
Lors des négociations constitutionnelles sud-africaines entre 1991 et 1994, Holomisa rejoint l'ANC et fait réincorporer le Transkei dans l'Afrique du Sud (malgré l'opposition d'une partie minoritaire mais non négligeable de la population).
En 1994, le Transkei est devenue la partie Est de la nouvelle province du Cap-Oriental.
"

Source WIKIPEDIA.

Liens :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Transkei














CALMETTE ET GUERIN























Louis PASTEUR





















René LAENNEC
























François MAGENDIE


























Claude BERNARD




















Alexis CARREL

Aucun commentaire: