Humour Coronavirus


provenance des internautes depuis le 18 janvier 2013

Signalez ce blog

Nombre d'accès à ce blog :

Rechercher dans ce blog et sur le web (Si cela est indexé) :

Paul KLEIN - FRANCE



http://www.joel-paul.com/?p=3307


http://www.francaislibres.net/liste/fiche.php?index=76803
"


Invité d’honneur, hier matin, à l’aérodrome de Magenta pour le 70e anniversaire du premier vol Nouméa-Paris durant lequel il était le coéquipier d’Henri Martinet, Paul Klein, centenaire depuis mercredi, aura passé une semaine à la hauteur de l’aventurier qu’il est encore.

C’est en véritable vedette et « légende vivante » que Paul Klein a été accueilli par la foule, hier matin, à l’aérodrome de Magenta. Centenaire depuis le 20 mai dernier, coéquipier du « pharmacien volant » Henri Martinet lors du raid aérien de 1939 entre Nouméa et Paris, il était l’invité d’honneur du 70e anniversaire de cette folle épopée.
« Le 20 mai 1939, il y 70 ans, se terminait la première liaison aérienne entre Nouméa et Paris avec un avion monomoteur piloté par Henri Martinet. Cher public, je tiens à vous préciser que l’accompagnateur de ce vol, Paul Klein qui fêtait ses trente ans à l’arrivée au Bourget, est ici à nos côtés et que nous sommes tous très émus de sa présence », a lancé, des trémolos dans la voix, David Éric, le président de l’Association pour la préservation du patrimoine aéronautique calédonien (Appac), co-organisateur de cette journée avec l’aéro-club calédonien.
Après avoir dévoilé la toute nouvelle stèle de l’aéro-club, dédiée à cette traversée mythique, mais aussi à son ami Henri Martinet décédé le 20 janvier 1980, Paul Klein a eu droit à un véritable voyage dans le temps offert par les organisateurs.
Star de cette journée, et toujours « bon pied bon œil », Paul Klein a embarqué dans une traction noire direction le tarmac où l’attendait Dominique Levrel pour un vol symbolique à bord d’un avion mythique, un Stamp CV4 de la même époque que l’Aiglon Renault de leur aventure.

"

http://opexnews.over-blog.com/article-31832401.html

Aucun commentaire: